Prime à la conversion : toutes les infos sur les nouvelles modalités

 

 

 

[Le gouvernement tente de limiter la casse auprès des professionnels du secteur automobile, qui peinent à vendre des voitures. Pour les soutenir, et toujours dans l’optique de verdir le parc, le ministère de l’économie annonce la prolongation des barèmes du bonus et de la Prime à la Conversion jusqu’au 30 juin 2021. Initialement, le barème devait prendre fin le 31 décembre 2020. Celui-ci a été allongé pour cause de perturbations sur les ventes liées à la crise sanitaire. C’est donc le barème énoncé ci-dessous qui reste en vigueur jusqu’au 30 juin 2021.]

Le gouvernement annonce en mai dernier sa volonté de faciliter la transition écologique. Pour cela, de nouvelles mesures ont été mises en place. Celles-ci permettaient une prime sur l’achat d’un véhicule moins polluant contre la mise au rebut de votre ancien véhicule. Cette prime exceptionnelle n’était disponible que pour les 200 000 premiers véhicules. Le gouvernement annonça fin juillet que ce chiffre a été dépassé. C’est l’ancien barème de la prime à la conversion qui entre en vigueur à partir du 3 août 2020.

 

Quels sont les véhicules Nissan éligibles ?

 

Quelles sont les nouvelles conditions pour y être éligible ?

 

– Concernant les véhicules à détruire, les Crit’air 3 (véhicules essence immatriculés avant 2006 et véhicules diesel immatriculés avant 2011) ou plus anciens sont concernés par la mise à la casse.

– Le véhicule acheté (qu’il soit diesel ou essence) doit impérativement être classé Crit’air 1 (taux de CO2 inférieur à 137g/km, selon la norme WLTP) ou Crit’air 2 (immatriculé pour la première fois après le 1er septembre 2019).

– De plus, le coût d’achat du véhicule ne peut dépasser les 50 000 €.

– Si votre revenu fiscal de référence par part du foyer est inférieur à 6 300 €, votre prime sera de 3 000 €. Le prix reste le même si votre revenu est inférieur à 13 489 € mais que vous êtes considéré comme « gros rouleur« . Cela signifie que les déplacements entre votre domicile et votre travail dépassent les 12 000 kilomètres par an ou que la distance entre domicile et lieu de travail est supérieure à 30 kilomètres.

– Lorsque votre revenu fiscal est inférieur à 13 489 €, le montant de l’aide est de 1 500 €, sans aucune condition.

– En revanche, si votre revenu fiscal de référence par part du foyer est supérieur à 13 489 €, vous ne toucherez aucune aide.

 

Pouvez-vous en bénéficier ?

Réalisez votre simulation de prime à la conversion ici

 

De plus, d’autres mesures ont été maintenues, comme la surprime de 1 000€. Celle-ci financée par l’État et les collectivités territoriales à hauteur de 50%. Celle-ci peut vous être versée si vous habitez ou travaillez dans une ZFE, une « zone à faible émission » dès l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable. L’accès à ces zones est réservé aux véhicules les moins polluants dans le but d’améliorer la qualité de l’air.

 

Malgré tout, le malus écologique va quant à lui entrer en vigueur : un malus de 50€ sera appliquée sur les véhicules émettant plus de 133g de CO2/km.

 

 

Nissan-LEAF-charge

Qu’en est-il du bonus écologique ?

Le bonus écologique, quant à lui, vous permet de recevoir des aides lors de l’achat ou de la location d’un véhicule émettant de 0 à 20g de CO2/km.

Celui-ci n’a pas été modifié mais a simplement été prolongé afin de faciliter la transition écologique.

– Pour les personnes morales achetant un véhicule de moins de 45 000 €, le bonus sera de 7 000 €.

– Si le prix du véhicule est compris entre 45 000 et 60 000 €, le bonus écologique sera de 3 000 €.

– Par contre, lors de l’achat de véhicules de plus de 60 000 €, aucun bonus ne pourra vous être versée.

– En revanche, si cela concerne l’achat de véhicules utilitaires légers et de véhicules hydrogène, le bonus s’élèvera à 3 000 €.

 

Lors de l’achat d’un véhicule hybride rechargeable, un bonus de 2 000 € a été prévu s’il respecte les conditions suivantes :

– Le taux d’émission doit être compris entre 21 et 50 grammes par kilomètre.

– Son autonomie doit être supérieure à 50 kilomètres.

– Le montant du véhicule doit être inférieur ou égal à 50 000 €.

 

À noter que la prime à la conversion est toujours cumulable avec le bonus écologique !

 

 

C’est donc le bon moment pour passer à l’électrique ! Foncez lire notre comparatif entre la Nissan Leaf, la Renault Zoé et la e-208 de chez Peugeot pour choisir la future voiture qui vous fera passer au vert !