Tout connaître sur les véhicules hybrides

 

L’hybride connaît un essor important depuis de nombreuses années, dû notamment à la volonté de la diminution des émissions de CO2.

Un véhicule hybride est un véhicule qui utilise plusieurs sources d’énergies pour se déplacer. Les plus connues sont les véhicules qui utilisent la source thermique (diesel ou essence) et électrique (un ou plusieurs blocs). Le véhicule est donc équipé d’un moteur thermique, essence ou diesel, d’un ou plusieurs moteurs électriques et d’une batterie de traction.

Cette technique permet d’utiliser les avantages de l’un et de l’autre sans en avoir les inconvénients. Il est important de préciser qu’il existe plusieurs types d’hybride qui seront plus ou moins adaptés à votre usage. L’idée de la voiture hybride est de transformer l’énergie cinétique du véhicule en énergie électrique pour charger la batterie. Elle sera ensuite utilisée pour alimenter le moteur électrique, notamment dans les phases de démarrage ou d’accélération.

L’hybride consomme beaucoup moins qu’un véhicule thermique. Le fait de combiner un moteur essence et électrique permet au moteur essence d’être moins sollicité et donc une baisse de la consommation de carburant. Sa consommation dépend de 2 facteurs principaux : la fréquence et la durée d’utilisation du moteur essence, et le type de véhicule hybride. Un véhicule hybride rechargeable consommera moins qu’un hybride non-rechargeable car sa batterie et donc son autonomie est plus importante.

Comment l’hybride fonctionne ?

Le principe de fonctionnement d’une voiture hybride est nettement moins compliqué à comprendre qu’on ne pourrait le penser. Il repose sur une alternance intelligente entre trois types de traction. La traction électrique, où le moteur électrique entraîne le mouvement des roues et donc le déplacement du véhicule. La traction hybride, où le moteur essence intervient en soutien au moteur électrique. Et la traction thermique, où seul le moteur essence est sollicité.

Pour qui et pour quel usage ?

La voiture hybride est le véhicule idéal pour vos trajets quotidiens et urbains. Avec d’excellentes aptitudes en ville, il reste très à l’aise sur autoroute, avec de surcroît une forte utilisation thermique. La voiture hybride convient aux petits comme aux gros rouleurs, même si une utilisation urbaine permettra une rentabilité plus rapide.

véhicule hybride c'est quoi

Les différents types d’hybrides

Il existe plusieurs types d’hybride, correspondant chacun à un usage particulier.

  • La micro-hybridation : c’est le système le moins coûteux et qui permet d’économiser du carburant. Il s’agit d’un composant électrique qui a pour objectif de fournir une poussée supplémentaire à l’accélération ou à l’arrêt. Il est plus connu sous le nom de Start&Stop et est déjà disponible sur de nombreux modèles récents. Cette technique ne peut pas être considérée comme de l’hybride car les deux moteurs ne peuvent pas fonctionner indépendamment.
  • Le véhicule hybride léger : celui-ci n’utilise que son moteur thermique, le moteur électrique ne sert que de soutien. Sa consommation moyenne est diminuée de 10% par rapport à un véhicule thermique.
  • Le véhicule hybride non rechargeable. Ce type de véhicule alterne les trois types de traction selon l’accélération demandée et le chargement de la batterie. La batterie se charge lors des phases de freinage et de décélération. Cela permet d’économiser -40% en consommation de carburant pour parcourir entre 16 et 50km en tout électrique.
  • Le véhicule hybride rechargeable : il alterne les trois types de traction, comme sur sa version non rechargeable. La capacité de la batterie reste supérieure et permet une autonomie en tout électrique d’environ 50km. Cette autonomie est peu suffisante pour les trajets du quotidien sauf si vous avez une borne de recharge de disponible à proximité. Cela permet d’économiser jusqu’à 75% de carburant.

Quelles différences avec un véhicule électrique ?

Un véhicule électrique, contrairement à un véhicule hybride, ne possède qu’un moteur électrique, ce qui l’oblige à avoir en permanence une batterie chargée. Un véhicule électrique possède donc une autonomie largement supérieure (en fonction des véhicules, entre 200 et 500km) mais n’a pas l’appui d’un moteur thermique si sa batterie venait à être à plat. Il reste malgré tout un véhicule propre puisqu’il n’émet aucun gramme de CO2, contrairement à un véhicule hybride. Tout n’est donc qu’une question d’utilisation mais aussi de prix, car un véhicule électrique coûte en général plus cher.

Pour en savoir plus sur les véhicules électriques, découvrez notre comparatif entre 3 véhicules électriques.

hybride c'est quoi

Les avantages de l’hybride :

  • Réduire la consommation énergétique et d’émission de CO2 de son véhicule. La réduction de cette consommation est plus ou moins importante selon la durée totale d’utilisation du moteur thermique sur un trajet donné. L’usage de l’énergie cinétique lors des phases de freinage et de décélération permet d’économiser de l’énergie et donc du carburant.
  • De plus, les véhicules hybrides sont réputés pour leur confort, car elles sont silencieuses et faciles à manœuvrer. Son confort de conduite est aussi dû au fait que sur la majorité des véhicules hybrides, vous ne trouverez ni levier de vitesse ni embrayage. La raison est simple, la plupart ne les proposent qu’en boîte automatique.
  • Le fait d’avoir un véhicule électrique et thermique dans une seule voiture vous facilite la vie. Vous pouvez autant rouler en tout électrique pour vos trajets du quotidien que pour partir en vacances en thermique.
  • Enfin, et avantage uniquement valable uniquement pour les hybrides non rechargeables, est justement le fait de ne pas avoir à recharger la batterie : celle-ci se recharge automatiquement avec l’énergie de la voiture lorsqu’elle roule.

Les points faibles de l’hybride :

  • Sur les véhicules hybrides rechargeables : obligation de recharger sa batterie sur des bornes de recharge ou à domicile. Les bornes de recharge sont peu nombreuses par rapport à son nombre d’utilisateurs et sont le plus souvent occupés ou en panne.
  • Ensuite, on peut se passer du rechargement des batteries et ne rouler qu’en thermique : cela aura comme simple effet de surconsommer, car la voiture devra supporter le poids des batteries (environ 250kg). Attention donc à ne choisir l’hybride que si votre usage le permet, sinon son intérêt pourra vite devenir un désavantage.
  • De même, si vous souhaitez ne rouler qu’en électrique la majeure partie du temps, vous tournez vers un véhicule 100% électrique est sans doute une meilleure solution pour vous. Sa capacité n’étant que d’une cinquantaine de kilomètres pour du 100% électrique, la voiture devra mobiliser son moteur essence pour combler son peu d’autonomie.
  • Venons-en maintenant au prix : il faut compter environ 5000€ de plus pour l’achat d’une voiture hybride que pour son équivalent thermique. Attention cependant au type d’hybride voulu : une hybride rechargeable coûtera forcément plus chère qu’une non rechargeable.

 

hybride plante verte recharge

 

 

Les aides de l’état :

Malgré tout, l’État met en place certaines aides pour vous aider à acquérir un véhicule plus respectueux de l’environnement. La prime à la conversion déjà, vous permet d’obtenir jusqu’à 5000€ de prime sous condition de revenus. Le véhicule doit avoir un taux de CO2 compris entre 21 et 50g/km, une autonomie d’au moins 50km et son prix d’achat doit être inférieur à 50 000€. Il peut être neuf ou d’occasion. Concernant le bonus écologique, il est valable uniquement sur les véhicules hybrides rechargeables neufs, qui doit remplir les mêmes critères que pour le bonus écologique. La prime est de 2 000€ pour tout achat d’un véhicule hybride rechargeable.

Pour plus d’informations sur les aides de l’état et les conditions pour y profiter, rendez-vous juste ici 👇

Qu’en est-il des véhicules sociétés ?

Les véhicules hybrides de société sont soumis à la TVS, la taxe sur les véhicules sociétés. Celle-ci se calcule en prenant en compte deux paramètres : le niveau d’émission de CO2, la date de mise en circulation et le type de carburant. L’exonération est partielle quand le véhicule à des émissions comprises entre 60 et 100g/km mais est totale lorsqu’elles sont inférieures à 60g/km. Les hybrides diesel sont par contre exclus du dispositif. Pour en savoir plus sur les véhicules sociétés et leur fiscalité, nous vous avons tout détaillé juste ici :

 

En conclusion, les véhicules hybrides sont idéals si vous souhaitez passer à l’électrique tout en ayant une part de thermique pour des trajets plus longs. Simple à conduire et meilleur pour l’environnement, ils n’attendent que vous ! Venez découvrir le Nouveau Nissan Qashqai Hybride, disponible en pré-commande dès maintenant !